Lune de Papier - Le scrap, est-ce de l’Art Thérapie ?
99
post-template-default,single,single-post,postid-99,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded

Le scrap, est-ce de l’Art Thérapie ?

le scrap est-il de l'art thérapie
  1. L’Art Thérapie c’est quoi ?

L’art-thérapie est une méthode visant à utiliser le potentiel d’expression artistique et la créativité d’une personne à des fins psycho-thérapeutiques ou de développement personnel. La créativité artistique est utilisée comme moyen d’expression des émotions ou de révélation de l’inconscient pour une meilleure compréhension de soi, un épanouissement et un mieux-être global.

Créer peut permettre d’exprimer qui l’on est, au-delà de sa pudeur ou de ses blocages. La création peut devenir un médiateur entre son inconscient et soi-même, voire entre soi et le reste du monde. L’activité créatrice, par sa force symbolique, est donc bien un véritable travail sur soi.

  1. Le journal créatif c’est quoi ?

Un journal créatif est un mélange entre un journal intime et un carnet d’artiste, et est plus que cela à la fois. C’est un outil de communication avec soi-même.

Il s’agit d’un carnet, médium d’expression libre et personnelle, qui permet de créer des ponts avec notre monde intérieur. Les techniques utilisées sont multiples : écriture, dessin, peinture, collages, encrage, tamponnage, … La création peut être spontanée ou « déclenchée » par un thème, un choix de technique, une image, une phrase, etc.

Ce simple hobby peut devenir le moyen de parcourir en image son jardin secret, de s’évader à tout moment dans ses propres rêves, voire de les faire partager.

journal intime artistique et art thérapie

  1. Le scrapbooking c’est quoi ?

album photo souvenirEn anglais, « scrap » signifie les petits bouts, petits morceaux : par exemple chutes de tissus, tickets de spectacle ou de voyage, morceaux de papiers déchirés. « book » est pour livre bien sûr. « Scrapbooking » signifie donc créer un livre fait de petits morceaux … de quoi ? De sa propre vie ! La pratique du scrapbooking est à mi-chemin entre l’album photo et le journal intime, mais une fois encore va plus loin que cela. Car il s’agit bien d’une création, d’une construction, et pas d’un simple récit. La définition du scrapbooking pourrait être : « construire sa propre histoire avec des morceaux de sa vie ».

Le scrapbooking est également un acte de transmission, qu’il s’agisse de créer un album à offrir à ses enfants lorsqu’ils seront grands ou de se faire porte-parole de l’héritage familial à travers les portraits de ses aïeux.

  1. Qui peut participer ?

Tous ceux et celles qui le souhaitent. Enfants, adolescents, adultes jusqu’à l’âge le plus avancé. Expérimentés ou non, créatifs ou pas, extravertis ou timides, tous y trouvent du plaisir, de la relaxation, un développement personnel.

Les pratiques du scrapbooking et du journal créatif ne nécessitent aucun pré-requis technique, artistique ou littéraire. Il n’est pas nécessaire de savoir dessiner, ni même lire ou écrire.

Ces activités permettent à la fois de désinhiber la créativité (par exemple de ceux qui n’osent pas faire un croquis « je n’ai jamais su dessiner ») et d’ouvrir la curiosité (comme des enfants fâchés avec l’écrit qui réalisent de charmantes calligraphies).

Plus qu’un simple passe-temps, relaxant et amusant, ces ateliers apporteront des outils à ceux qui cherchent à lutter contre la mésestime de soi, la colère, l’angoisse, … On apprend indirectement à mieux vivre avec soi-même, et donc avec les autres.

  1. Comment se passe un atelier ? Quels sont les sujets abordés ?

En scrap, on peut travailler sur plusieurs types de photos. Celles de choses, de lieux ou de gens que nous aimons sont celles qui nous apporteront le plus de plaisir à travailler et à regarder, voire à offrir. Mais aussi parfois, aborder des sujets moins confortables (un autoportrait, des photos de chers disparus, …) permet d’exprimer des sentiments refoulés, de dépasser ou d’amadouer des émotions négatives, d’appréhender les faits sous un autre angle et ainsi, de continuer à avancer plus sereinement dans sa vie et parfois même d’améliorer des relations. Travailler sur l’esthétisme la beauté et l’harmonie d’une création ̶permet d’adoucir le morne, le fade ou le triste que l’on peut ressentir quelquefois.

scrapbooking et art thérapie

Le journal créatif aborde tous les sujets : soi et les autres, le passé, le présent et le futur, les saisons, les humeurs, les choix, et utilise énormément l’humour pour faire passer ses messages. Les textes et les images se mélangent. On peut utiliser ses propres mots, se lancer dans l’écriture, ou se projeter dans ceux d’un autre qui sauront nous toucher (poème, chanson, citation, …). On peut créer ses propres images (photo, dessin, …) ou s’approprier et transformer de l’existant (tamponnage, découpage et collages, …)

Il faut d’abord essayer, explorer de nouvelles techniques, qui seront autant de moyens pour plonger au cœur de votre créativité. Cela est toujours abordé dans un esprit de jeu, bousculant les habitudes (par exemple, réaliser une peinture de la main gauche ou les yeux bandés ou bien des adultes « patouillant » dans les couleurs comme des enfants de maternelle).

On abordera les couleurs (leur signification, leurs accords), la composition d’une page (équilibre / déséquilibre), les différentes façon de laisser son empreinte sur une page (avec soin, avec spontanéité, …), mais toujours en liant la forme et le fond, la signification de l’expression. Ces méthodes de création permettent de travailler les associations d’idées qui sont, tous les psychologues vous le diront, une fenêtre vers l’inconscient.

Le plus important est que cela se déroule dans un cadre « sécurisant » pour tous les participants. Chaque création doit être accueillie avec respect, écoute, bienveillance, sans jugement de valeur, par l’intervenant et par les autres participants. Communiquer de la sorte n’est pas naturel pour tout le monde, car la vie ne nous l’a pas forcément appris, mais cela aussi nous le travaillons au cours des ateliers. Ainsi, en plus de mieux se connaître, l’art-thérapie en atelier de groupe aide à une meilleure communication avec les autres. Un échange qui apporte à chacun des interlocuteurs. Ici, l’intervenant est seulement un moyen, un facilitateur pour les participants et il a autant à apprendre d’eux. Il n’y a aucune hiérarchie entre les personnes du groupe.

Mixed-media et art thérapie

Tu es plus fort que tu ne le penses

  1. Pourquoi vais-je me sentir mieux ?

Le premier résultat est tout simplement d’avoir du plaisir à exercer une pratique artistique. Rien que cela permet déjà de se détendre et de diminuer son stress. On peut se créer de petits rituels qui apaisent (préparer ses fournitures, choisir ses photos, ses papiers, ranger son matériel avec soin). Créer occupe l’esprit positivement, et même si n’avons pas conscience du processus, la concentration parfois nécessaire s’apparente à une forme de méditation.

Développer sa créativité permet de développer son imaginaire et son intuition, rendant ainsi son monde intérieur plus riche. L’apprenti artiste est souvent dépassé par sa propre création, qu’il n’aurait jamais imaginé pouvoir réaliser avant d’avoir essayé. Le fait de surpasser ses capacités supposées est très valorisant et contribue à un meilleur moral et une meilleure estime de soi.

En scrapbooking et en mixed-média (pour le journal créatif), il n’y a aucune erreur définitive. Les taches et dérapages sont embellis pour faire partie intégrante de la création. On a toujours une autre chance. Rien n’est raté, tout est transformable. On apprend à rebondir, il n’y a pas d’échec, juste un imprévu à prendre en compte !

tâches encre scrapbooking

Aborder sa propre image et la mettre en scène, en conscience, sans stratégie d’évitement mais avec douceur et bienveillance, jusqu’à ce qu’on accepte la personne que l’on est. On va enfin pouvoir reprendre possession de son image, se regarder. Apprendre à s’aimer.

On apprend à découvrir l’esthétisme de chaque chose : le détail d’une photo, l’imperfection d’une création, peuvent émouvoir plus profondément par leur authenticité, leur unicité. On apprend à se réconcilier avec le temps, les événements, et la vie tout simplement !

Travailler ses textes permet de clarifier ses pensées et ses émotions, de prendre du recul et d’écouter ce qui se passe en nous, de retrouver la mémoire, d’exprimer ses désirs. Les messages écrits sur les pages nous font quitter notre retenue coutumière et éloignent les non-dits. On externalise ses émotions en les transformant en actions créatrices.

Pratiquer avec les autres participants aux ateliers la communication positive renforce la sérénité et la confiance en soi, et apaise nos relations avec les autres dans notre quotidien. Personne ne se permettra de faire de conclusion à votre place, chacun a sa propre réponse.

 

Reçois des surprises dans ta boîte mail !

Partager
3 Commentaires
Visit Us On FacebookVisit Us On PinterestVisit Us On InstagramVisit Us On Google Plus